maintenance prédictive

La maintenance industrielle a débuté avec la maintenance corrective, qui impliquait de réparer la machine en catastrophe après que celle-ci soit tombée en panne. Malheureusement, ce genre de méthode faisait perdre du temps et pouvait aller jusqu’à faire stopper net la production et donc, faire perdre de l’argent à l’usine. Désormais, des méthodes existent afin de prévoir les défaillances techniques d’un équipement, comme la maintenance prédictive ou encore la maintenance préventive. Éviter les pannes permet d’éviter de stopper la production et implique donc une meilleure productivité pour les industriels.

La maintenance préventive pour déjouer les défaillances

La maintenance préventive est l’une des nombreuses techniques permettant d’éviter les pannes de machines. Elle répond à des critères prédéfinis dont le but est de limiter au maximum la probabilité de défaut sur une machine. Cette technique permet d’assurer la pérennité des équipements et de réduire les temps d’arrêt de la production en cas de révision d’une machine ou de panne. Elle contribue à la réduction du budget maintenance, à l’amélioration des conditions de travail du personnel et permet entres autres d’éviter les surconsommations énergétiques. Plus globalement, la maintenance préventive consiste à planifier des actions d’entretien des machines en estimant le délai moyen de l’arrivée d’une panne.

La maintenance prédictive pour aller encore plus loin

La maintenance prédictive est une technique d’entretien un peu plus sophistiquée que la précédente. Elle permet de collecter régulièrement des données à l’aide de capteurs posés sur les machines. À l’issue de la récupération de ces données, une analyse est réalisée afin de définir par la suite une liste de « comportements normaux » des équipements. Et à l’inverse, cette technique permettra de lister un ensemble de comportements anormaux de la machine et d’identifier les signes avant-coureurs de pannes. Légèrement plus coûteuse à mettre en place que la maintenance préventive, elle est néanmoins tout à fait recommandée aux grandes entreprises disposant d’importants parcs de machines. Cette stratégie permet de mieux maîtriser l’ensemble du matériel et donc de la production.

maintenance industrielle

La maintenance d’amélioration, pour plus de rendement

D’autres techniques viennent en complément de la maintenance prédictive et préventive, comme la maintenance d’amélioration, par exemple. Si l’on part du principe que tout peut être amélioré, cette technique vise essentiellement à opérer des modifications sur l’équipement global de l’entreprise. Ce type de maintenance doit néanmoins faire l’objet d’une étude économique poussée afin de garantir la rentabilité du projet. Dans le cadre d’une rénovation ou d’une reconstruction, il est également possible d’opter pour une modernisation de l’ensemble des machines. Cela peut aller du simple remplacement d’accessoires au renouvellement de logiciel.

Agir en amont et optimiser sa maintenance industrielle

En conclusion, une maintenance plus performante, de quelque nature que ce soit, permettra d’éviter les pannes de machines et de ce fait, d’améliorer la production. Les opérations de maintenance ne visent plus seulement à déjouer les pannes et garder les machines en état, mais ont également pour but d’accroître le rendement de ces machines. Le plus important étant d’agir en amont et de faire appel à un professionnel de la maintenance industrielle capable de vous accompagner de A à Z dans votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *