rgpd-europe

Dans un précédent article, nous avions évoqué les enjeux du RGPD ainsi que les changements à entreprendre. Bientôt un an après la mise en application du règlement, il est temps de voir ses impacts sur le monde de l’entreprise.

Rappel concernant le RGPD

Pour commencer, remémorons-nous ce qu’est le RGPD. Le Règlement Général pour la Protection des Données a une dimension européenne. Il est entré en vigueur le 28 mai 2018. Ce règlement a pour principale vocation d’encadrer l’utilisation des données personnelles ainsi que leur détention et leur collecte. Il fixe un ensemble de consignes, que chaque entreprise doit appliquer pour rester en conformité avec la loi. En cas de non-respect de ces consignes, il fixe également des sanctions. Pour information, ces dernières peuvent atteindre une amande égale à 20 millions d’euros minimum ou à 4% du chiffre d’affaires.

Le règlement renforce donc largement le contrôle de la protection des données. Il reste à voir quels sont ses résultats pour le moment.

Des premiers résultats impressionnants

Tout d’abord, seulement 6 mois après la mise en vigueur du règlement, on remarque une implication des différents organismes bien plus importante. En effet, avant le RGPD, on ne comptait que 5 000 Correspondants Informatiques et Libertés. Aujourd’hui, le nombre de responsables de la protection des données a été multiplié par plus de 3. Ainsi, 15 000 Délégués à la Protection des Données ont été désignés dans plus de 32 000 organismes, d’après la CNIL.

En outre, la CNIL a enregistré plus de 8 000 violations au RGPD en seulement 8 mois. Pour rappel, une violation consiste en la perte, la destruction, l’altération, la divulgation non autorisée de données à caractère personnel. Une violation peut être d’origine volontaire ou accidentelle. En plus de ce nombre impressionnant, plus de 45 000 personnes font à présent l’objet de plaintes. En effet, des organismes tels que la quadrature du Net et l’association Nyob ont porté plainte contre les GAFA et LinkedIn.

L’action du RGPD a donc eu un impact notable sur bon nombre d’organismes. Les professionnels et les particuliers sont à présent bien plus touchés par les problématiques de protection des données.

Une sensibilité à la protection des données accruesanction-rgpd

Les internautes sont dorénavant davantage impliqués par le RGPD. Une étude de la CNIL datant de fin 2018 vient confirmer cette affirmation. D’après elle, 66% des Français se sentent davantage sensibilisés à la protection des données. De plus, une hausse de 34% du nombre de plaintes depuis 2017 vient encore démontrer l’implication croissante des internautes. Les professionnels ont donc tout intérêt à suivre la nouvelle réglementation consciencieusement sous peine de ternir leur image auprès de leur clientèle et de s’exposer à des sanctions.

De nombreux professionnels s’en sont aperçus. En effet, la CNIL recense plus de 178 000 appels et 246 000 consultations de la FAQ depuis janvier 2018. Le nombre de visites sur le site de la CNIL a d’ores et déjà quasiment doublé par rapport à 2017. Enfin, on enregistre 130 000 téléchargements de PIA, outil servant à analyser l’impact sur la protection des données.

Nous pouvons donc affirmer que le RGPD a eu un impact majeur. Il a non seulement renforcé le contrôle de la protection des données mais aussi augmenté la sensibilisation du public à cette problématique. En ce moment même, nous observons des changements de politique rapides de la part des organismes, qui se conforment au règlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *