ouvrir bar tabac

Un bar tabac comme Le Bergerac à Reims est soumis à une réglementation relativement stricte. Vous voulez tout de même ouvrir un tel établissement ? Il vous faudra alors suivre plusieurs étapes : acquérir un fonds de commerce, obtenir la licence IV, choisir la forme juridique et accomplir certaines formalités. Découvrons tout cela en détails.

Acheter un fonds de commerce

Afin d’ouvrir un bar tabac, vous devez tout d’abord acheter un fonds de commerce. En l’occurrence, le plus simple est d’acquérir le fonds d’un buraliste existant. Pour ce faire, vous pouvez chercher sur divers sites internet comme cessionpme.com ou prendre contact avec les agences spécialisées dans la vente de fonds de commerce sur la ville de votre choix.

Obtention de la licence IV

Ensuite, pour ouvrir un débit de boisson et vendre de l’alcool, vous devez obtenir une licence IV. A savoir, pour obtenir cette licence, vous devez avoir plus de 18 ans et ne pas avoir été condamné pour proxénétisme ou pour une autre infraction pénale). Pour le prix de la licence IV, comptez entre 8000€ et 25000€. Pour préciser, le prix varie en fonction de la ville.

Pour préciser, l’Etat ne délivrant plus de licence IV, il vous faudra alors l’acquérir auprès d’un buraliste.

obtenir une licence IV

Demande d’agrément pour la vente de tabac

Si vous comptez vendre du tabac dans votre établissement, il faudra également faire une demande d’agrément auprès de la Direction Régionale des Douanes. Ce faisant, vous serez l’objet d’une enquête d’honorabilité, de moralité et de conditions fiscales. De plus, vous devrez suivre une formation dans un centre agréé par l’Etat. Enfin, il vous faudra signer un contrat d’engagement à l’Etat.

Pour information, au travers un tel contrat, vous vous engagez à vendre les produits aux tarifs imposés, à vous approvisionner auprès de fournisseurs agréés et à être propriétaire de votre fonds de commerce.

Le choix de la forme juridique

Avant d’ouvrir un bar tabac, vous devez également vous positionner quant à la forme juridique de l’établissement. En l’occurrence, vous avez deux possibilités : l’entreprise individuelle (EI) ou la société en nom collectif (SNC). Avant de vous décider, nous vous conseillons de vous renseigner sur les implications du statut envisagé.

Les formalités

Enfin, il y a diverses formalités à prévoir avant d’ouvrir un bar tabac. Plus exactement, il convient de rédiger les statuts, de nommer le ou les gérants et de nommer le cas échéant un commissaire aux comptes. Ensuite, vous devez constituer votre capital social en apports numéraires ou en natures. Puis, il faut publier l’annonce légale dans un journal d’annonces légales. Et la dernière étape consiste à constituer le dossier d’immatriculation vous permettant l’obtention de votre extrait K-bis.

Une fois toutes ces étapes passées, vous pourrez alors officiellement ouvrir votre bar tabac !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *