reprise activité familiale

Votre père, votre mère ou un parent souhaite que vous repreniez les rennes de son entreprise ? Il s’agit d’une démarche relativement courante mais qui présente parfois certaines difficultés. Une telle opération doit ainsi être mûrement réfléchie et bien préparée. Découvrez alors nos conseils pour reprendre une activité familiale dans de bonnes conditions.

De nombreux exemples de réussites

En France mais également à l’étranger, il existe de nombreuses entreprises familiales. Ce mode de gestion et de transmission au sein d’une même famille se retrouve d’ailleurs à divers niveaux. Ainsi, cela concerne aussi bien les PME comme DMB Machine aujourd’hui dirigée par Frank DOHY et son épouse que les groupes comme Bonduelle, numéro 1 européen du légume en conserve dont 53,3% du capital est contrôlé par la famille.

Si de nombreuses entreprises se développent avec succès de cette manière, notez que reprendre une activité familiale peut amener quelques soucis.

Les difficultés à considérer

Tout d’abord, la reprise de l’héritage familiale peut sembler lourd à porter. En effet, une telle situation peut créer une peur de décevoir, de ne pas être à la hauteur et de ruiner le travail de toute une vie voire de plusieurs générations. Ainsi, une lourde pression peut peser sur vos épaules avant la reprise de l’activité familiale.

Ensuite, en reprenant l’entreprise familiale, vous devrez également vous imposer en nouveau patron auprès de l’équipe. Et ceci n’est pas toujours une tâche évidente. A savoir, le lien familial ne vous rendra pas forcément légitime aux yeux de certains collaborateurs.

Enfin, un manque de connaissance de l’entreprise et de son organisation peut mener à la catastrophe.

Nos conseils pour reprendre une activité familiale

Si vous envisagez de reprendre l’affaire familiale, nous vous conseillons tout d’abord de mûrement réfléchir votre décision. Vous devez notamment être certain d’être prêt à devenir le nouveau dirigeant de l’entreprise. Si vous préférez mener une autre carrière, ou si vous ne vous sentez pas capable de diriger, il faudra particulièrement prendre le temps de la réflexion.

Ensuite, nous vous conseillons de prévoir une phase de transition importante avant de reprendre la gestion totale de l’entreprise. De cette manière, vous pourrez apprendre comment l’entreprise fonctionne, la manière dont votre famille la dirige actuellement… Si l’anticipation est de mise, cette période ne doit toutefois pas être trop longue car vous pourriez alors avoir des difficultés à vous imposer.

En parallèle, une reprise dans de bonnes conditions nécessite une bonne entente au sein de la famille. Des relations tendues peuvent amener des conflits et in fine une situation quasi ingérable. Faites donc attention à cet aspect avant de vous positionner sur la question.

Enfin, nous vous recommandons de penser la transmission d’un point de vue financier et fiscal. Vous devez notamment choisir le choix du mode juridique de reprise. Par exemple, pour une entreprise individuelle, la donation-partage représente une possibilité. Pour faire le bon choix en la matière, n’hésitez en tout cas pas à faire appel à des experts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *