bon collaborateur

Votre entreprise est désormais suffisamment prospère pour que vous employiez un nouveau collaborateur ? Cela vous permettra en effet de diviser la charge de travail et d’augmenter la production. Toutefois, il est indispensable de choisir un bon collaborateur si vous souhaitez réellement augmenter vos bénéfices. En effet, un recrutement est souvent très coûteux. Vous vous exposez donc à des déficits si vous choisissez la mauvaise personne. Voici donc quelques conseils pour vous aider lors de vos recrutements.

Quel recruteur ?

Si vous souhaitez recruter un nouveau collaborateur, plusieurs méthodes sont possibles. Vous pouvez tout d’abord procéder par vous-même. Il vous faudra alors effectuer toutes les opérations et rencontrer les candidats un par un. Cette tâche peut s’avérer coûteuse en termes de temps et d’énergie. De plus, il faut une certaine expertise pour relever les principales caractéristiques des candidats. Pour toutes ces raisons, il peut être intéressant d’avoir recours à une agence de recrutement externe. Cette solution est cependant plus onéreuse. Toutefois, si vous en avez les moyens, vous aurez accès à un vaste choix d’agences. Vous pourrez contacter une agence généraliste ou spécialisée dans votre secteur d’activité. Celle-ci pourra alors vous interroger sur vos attentes relatives à votre futur collaborateur. Vous n’aurez donc qu’à attendre pour recevoir une sélection des meilleurs candidats disponibles. Ainsi, vous pourrez vous concentrer sur votre activité plutôt que de consacrer du temps au recrutement.

Les compétences attendues

Peu importe que vous choisissiez d’employer une agence ou de procéder par vous-même, il vous faudra déterminer soigneusement les compétences que vous attendez de votre collaborateur. Pour ce faire, vous pouvez créer une liste des critères essentiels et rédhibitoires. Lors de son élaboration, pensez à lister aussi bien les « hard skills » que les « soft skills ». Les « hard skills » sont des compétences techniques qui devront être utiles au travail de votre collaborateur. Par exemple, il s’agira d’une expertise logiciel pour un informaticien.

Les « soft skills » sont un ensemble de qualités humaines propres à l’individu. Par exemple, si l’honnêteté ou la rigueur sont des qualités primordiales pour vous, il faudra veiller à ce que votre collaborateur les aies. Les « soft skills » ont longtemps été trop négligés. Aujourd’hui, on leur accorde une importance de plus en plus grande. En effet, c’est souvent d’elles que dépend le climat au sein d’une équipe.

L’intégration du nouveau collaborateur

Intégrer collaborateur

Une fois que vous aurez choisi votre collaborateur, il faudra l’intégrer correctement. Cette étape est cruciale. En effet, elle lui permettra de se sentir immédiatement bien dans sa nouvelle entreprise. Vous devrez également le présenter au reste de son équipe. De plus, il est essentiel de bien prendre le temps de répondre à toutes ces questions concernant le fonctionnement de la structure. Les heures que vous perdrez à intégrer votre collaborateur seront rapidement récupérées s’il comprend mieux tous les enjeux de son travail. En outre, vous devrez penser à bien valoriser son travail et à lui donner du sens pour le motiver. Attention à ne pas lui faire subir une trop grande pression dès le début non plus. Si vous ne respectez pas ces différentes étapes, vous risquez de le décourager rapidement ou de le voir perdu dans votre entreprise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *